🎉 SOLDES -30 % SUR TOUT AVEC LE CODE : PROMO30🎉

Tout savoir sur la loutre d'Europe

La Loutre d’Europe Lutra lutra appartient à la sous-famille des Lutrinés qui comprend plus d'une dizaine d'espèces et à la famille des Mustélidés qui compte 63 espèces dans le monde. La loutre d'Europe a une silhouette qui lui permet de s'adapter au milieu aquatique: un corps long et fuselé, des pattes courtes, griffus et palmées, une longue queue conique avec des yeux et oreilles sur une tête large et aplatie. Sa fourrure est constituée de poils courts, longs et denses sur lesquels l'eau glisse, la protégeant ainsi du froid et de l'eau. Quand elle plonge, ses narines et ses oreilles se ferment, ce qui lui fait perdre tout son odorat et son ouïe quand elle chasse. Elle s'aide alors de sa vue qui excellente et de ses vibrisses, moustaches très sensibles aux vibrations qu'elle reçoit pour repérer sa proie.

Description de la loutre d'Europe

La loutre d'Europe mesure entre 100 et 130 cm pour un poids de 6 à 11 kg, avec une taille légèrement supérieure pour le mâle. Il existe peu de différences morphologiques entre le mâle et la femelle. Le front est plus proéminent chez le mâle, le pelage, marron foncé est plus clair sur le cou et la face ventrale. On peut aussi les différencier grâce aux tâches blanches au niveau du cou et des lèvres. Grâce à la forme aplatie du crâne, les oreilles, les yeux et les narines sont sur un même plan. Cette morphologie permet à la loutre de voir, d'entendre et de sentir tout ce qui a autou r d'elle quand elle est dans l'eau sans avoir à sortir la tête hors de l'eau. Les doigts de ses pattes avant et arrière sont reliés par une large palmure. Son pelage très épais, fin et ondulé empêche l'eau de passer à travers et la protège du froid et de l'humidité.

description de la loutre d'europe

Où vit la loutre d'Europe ?

La loutre vit dans des terriers appelés aussi catiches ou des couches à l’air libre.

La loutre vit sur les rives de rivière, les lacs, les étangs, les canaux, et même les bords de mer s’il y a de l’eau douce à proximité. La loutre d'Europe peut même vivre dans les zones urbaines à condition de trouver refuge et nourriture. Mais généralement, les terriers de la loutre d'Europe se trouvent sur la berge des cours d’eau. On note, en effet, sa préférence pour la ripisylve, sur les rives des cours d'eau douce. La ripisylve qui est l'ensemble des formations boisées, d'arbres, arbustes, buissons, offre à la loutre un lieu idéal de vie. La loutre ne se gêne pas pour dormir dans les terriers d’autres animaux ou dans des cavités naturelles ou artificielles.

Les couches à l’air libre se trouvent essentiellement dans des zones boisées impénétrables, des ronciers ou dans les marais à l'endroit où poussent les plantes aquatiques, les hélophytes. Ces couches à l'air libre sont temporaires et ne sont utilisées qu'une seule fois. Ce qui s'explique par la variation du niveau d'eau et la quiétude des lieux.

ou vit la loutre d'europe

La loutre d'Europe, un mammifère solitaire et piscivore

La loutre d’Europe vit essentiellement la nuit, quelquefois à l'aurore ou encore au coucher du soleil.

Très solitaire, la loutre change souvent de tanière ou de catiche. Elle se reproduit vers l'âge de 3 ans pour la femelle, le mâle quant à lui se reproduit vers 4 ans. L'accouplement qui se fait à n'importe quelle période de l'année mais peut parfois varier en fonction des régions. Les rencontres entre la loutre mâle et la loutre femelle sont sporadiques et brèves, juste quelques jours! La gestation est d'environ 60 jours, avec une portée, en général de 1 à 3 loutrons. Ces loutrons naissent aveugles et pèsent 100g et mesurent 20 cm.A la naissance de ses petits, la maman loutre les nourrit, les éduque toute seule. Les loutrons nagent dès 3 mois. Ils sont sevrés à 4 mois et émancipés entre 8 mois et 1 an. Il faudra attendre quelques mois supplémentaires pour qu'ils arrivent à pêcher comme leur mère. La maturité sexuelle se situe vers 2-3 ans. Essentiellement piscicole, la loutre d'Europe se nourrit de poissons mais elle peut aussi consommer des crustacés, des mollusques, des reptiles, des insectes, des amphibiens, des petits mammifères et des oiseaux. Par jour, elle consomme 1 kg de nourriture. Si, en captivité, les loutres d’Europe peuvent atteindre 15 ans ou plus, dans la nature, elles vivent une dizaine d'années.

bébé loutre - lontrons d'europe

Comment vit la loutre d'Europe ?

La loutre d’Europe est un mammifère d’eau douce, dont les lieux de prédilection se trouvent être les cours d’eau, les lacs, les étangs, les mares... Endurante, elle parcourt de très longues distances et se retrouve parfois à plusieurs kilomètres de tout point d’eau. En montagne, on la retrouve jusqu’à parfois 2000 m voire plus mais à cette altitude, la population des loutres est nettement moins dense. La loutre d'Europe peut se retrouver à chercher leur nourriture en mer mais elle a absolument besoin de l'eau douce pour boire et faire leur toilette. La loutre d’Europe est un carnivore souvent solitaire qui vit essentiellement la nuit ou au crépuscule. Cependant, en France, on croise de plus en plus souvent la loutre en plein jour. Elle marque son territoire par le dépôt de ses crottes. Leur territoire est très étendu. Les mâles étendent leur territoire le long des cours d'eau, sur une vingtaine de kilomètres et empiètent sur le domaine de plusieurs femelles, dans un rayon de 40 km. Près de la côte, leur territoire avoisine 10 km de rivages.

Où vit la loutre d'Europe ?

La loutre était présente sur toute l’Europe et l’Asie, de l’Irlande au Japon ainsi que sur l’Afrique du Nord. Au fil des années, la loutre d'Europe a presque disparu voire disparue dans certains pays. En France, la loutre vivait sur tout le territoire jusqu'au 20ème siècle, période, où le nombre de loutres a chuté considérablement. A la fin des années 80, la loutre était présente essentiellement sur les contreforts du Massif central (Aveyron, Lot) et dans les Pyrénées. Au cours des années 90, la recolonisation des loutres permet de voir une augmentation de cette population en danger d'extinction. On note une progression en Bretagne et en Loire Atlantique et une reconnexion des populations du littoral atlantique et du Massif central. Elle vit en grande majorité au niveau des côtes, entre autres les îles britanniques et en Irlande, en Hongrie. Lutra lutra est la seule espèce de loutre présente en Europe. Cependant, en France, on compte deux autres espèces de loutre : la Loutre géante (Pteronura brasiliensis) et la loutre à longue queue ou loutre néotropicale (Lontra longicaudis). Deux espèces qu'on retrouve aussi en Guyane française. 

carte répartition de la loutre d'europe
Carte de la répartition de la loutre d'Europe

La loutre d'Europe, une espèce menacée et légalement protégée

Longtemps la proie des chasseurs pour sa fourrure et sa viande parfois, la loutre d'Europe a vu sa population diminuée considérablement. Un autre facteur de sa destruction est dû à son mode d'alimentation : le poisson, son principal aliment, ce qui constituait une concurrence et un manque à gagner pour l'homme. La pollution de l'eau par les pesticides et les engrais ont des conséquences fâcheuses sur la loutre, notamment la perte de fertilité. La destruction de son environnement menace la loutre. De plus, lors de la montée des eaux, la loutre franchit la route ou les ponts. La circulation routière est alors une réelle menace lors de leur passage. L’industrialisation, l'augmentation de la population, la destruction des forêts débouchant sur une agriculture intensive et l'utilisation des produits phytosanitaires, la modernisation des machines agricoles, le développement du réseau routier...ont contribué peu à peu à sa destruction. Le taux de mortalité des loutrons est élevé et l’espérance de vie moyenne des loutres est d’environ de 4 à 5 ans. De plus, avec une maturité sexuelle relativement tardive, un petit nombre de petits suivi d'une longue période d’apprentissage des jeunes, constituent autant de facteurs déterminants sur la descendance des loutres. Après une prise de conscience de sa probable disparition totale, la loutre d’Europe a été légalement protégée depuis 1972. Elle tente de recoloniser son ancienne aire de répartition, mais les résultats sont lents en raison, comme nous l'avons vu, du faible taux de reproduction de l’espèce, du changement environnemental et un trafic routier de plus en plus important et envahissant. la loutre d'Europe est une espèce menacée

Quelles sont les mesures prises pour sauver la loutre d'Europe ?

Un premier Plan National d’Actions en faveur de la loutre d’Europe, débutant en 2011, se terminant en 2015 a été tout d'abord mis en place. Ce plan d’action visait à approfondir les connaissances sur l’espèce afin de pouvoir la protéger et aussi sensibiliser le grand public et des professionnels. Dans la continuité, un second plan a été rédigé par la SFEPM, la Société Française pour l’Étude et la Protection des Mammifères, afin de maintenir et préréniser les actions prioritaires. Il regroupe un grand nombre d’acteurs locaux et nationaux : DREAL coordinatrice nationale, DREAL Nouvelle-Aquitaine, ONCFS, AFB, parcs naturels, communautés de communes et d’agglomérations, réserves naturelles, techniciens de rivières, associations naturalistes, fédérations de chasse et de pêche et d’autres partenaires. Etude, protection et communication sont les mots d'ordre de ce plan national. Des études sont réalisées sur la présence des loutres d'Europe dans les secteurs en phase de recolonisation, la génétique des populations, la prédation par la loutre d’Europe dans les piscicultures ainsi que la mise en place de systèmes de protection dans ces piscicultures…Une protection est mise en place afin de réduire la mortalité due aux collisions avec les véhicules et la protection des piscicultures. Et enfin, une communication qui vise à apporter une aide aux pisciculteurs, mettre en place un réseau pour la collecte et la valorisation des cadavres, animer le plan et un réseau de coopération. 

Quelles sont les mesures nationales prises pour les prochaines années? Et nous, que pouvons-nous faire pour sauver la loutre d'Europe?

Le GMHL a décliné en Limousin le PRA Loutre dès 2011. Le plan 2019-2028, établi pour une durée de 10 ans s'étend jusqu'en 2028. Il est décliné par les associations de Nouvelle-Aquitaine (GMHL, FNE Nouvelle Aquitaine et Cistude Nature) et coordonné par Cistude Nature. La mortalité routière, la destruction, la pollution et l’appauvrissement du milieu, les barrages ainsi que le braconnage, comme nous l'avons vu, sont les principales menaces qui planent sur la Loutre d’Europe. Mais nous aussi, à notre niveau, nous pouvons participer au recensement et à la protection de la loutre d'Europe en adhérant au plan et d'être vigilant. Il arrive que des loutres, surtout les plus jeunes, soient attaquées et mordues par des chiens. Il est donc important lorsque vous vous baladez dans des zones abritant des loutres de maintenir votre chien en laisse. Ce qui explique l'importance de leur créer et de protéger leur lieu de vie. Si vous découvrez un cadavre de loutre, contactez immédiatement le GMHL ou le service départemental de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS). Ces services vont prendre les mesures en vigueur. Un autre réflexe qu'on vous demande est ,dans la mesure du possible, de noter l'heure et le jour de votre découverte et de photographier sous tous les angles possibles l'animal sans vie. Vous participez ainsi à la recherche et à la protection de l'espèce. Cependant, la loutre d'Europe étant une espèce protégée, il est interdit de la transporter. Seuls les services compétents, le GMHL ainsi que certains de ses bénévoles sont autorisés à faire des prélèvements de peaux dans le cadre d’une étude génétique nationale et de la déplacer si besoin.

Participez, vous aussi, à l'opération «Havre de Paix» pour aider à sauver la loutre d'Europe

L’opération «Havre de paix» pour la loutre est une action à laquelle chacun peut y participer afin de préserver l'espèce. «À travers la mise en place de ces havres, des propriétaires s’engagent à agir concrètement en faveur de la loutre en créant chez eux un espace privilégié où le faible dérangement et les pratiques raisonnées (berges et ripisylves préservées, proscription des pesticides…) permettent aux animaux de s’installer plus aisément.» Vous souhaitez devenir Havre de paix pour la loutre ? Le GMHL qui est une association composée de bénévoles, peut vous accompagner dans votre soutien à la protection des loutres !